Archives pour la catégorie Que faire

Je ne veux plus participer

Je ne veux plus participer

 

Il vous est possible d’arrêter à tout moment votre participation à un essai, sans avoir à le justifier.

De même, le médecin investigateur, s’il le juge nécessaire, peut, lui aussi, décider d’arrêter votre participation à l’essai à tout moment après vous en avoir informé.

Des procédures précises de sortie de l’essai sont prévues dans le protocole.

Cet arrêt n’aura pas de conséquence sur votre prise en charge par l’équipe médicale.

J’ai oublié de faire les examens

J’ai oublié de faire les examens

Il faut contacter le médecin-investigateur au plus tôt. Les examens sont programmés dans le protocole de recherche clinique à des dates précises. Le protocole peut proposer une marge d’erreur de quelques jours mais pas plus.

Ces examens sont programmés pour votre sécurité et ils doivent être fait.

J’ai oublié le RDV …

J’ai oublié le RDV

Ce n’est pas très grave, le protocole prévoit la plupart du temps une marge de sécurité de quelques jours. Il faut donc prévenir le médecin-investigateur pour refixer un RDV le jour même ou le lendemain. Le plus souvent, il aura d’ailleurs déjà pris contact avec vous pour vous proposer un autre RDV.

 

Je dois m’absenter.

Et vous ne pourrez pas venir à un RDV, c’est plus embêtant. Il vous faut prévenir le médecin investigateur au plus tôt. Suivant les protocoles ou suivant l’étape du protocole où vous vous situez, il pourra peut-être trouver une solution. Parfois, il n’y aura pas de solution et cela signifiera que le protocole devra être interrompu.

Lorsque vous vous engagez dans un protocole d’étude clinique, vous devez prévenir le médecin investigateur de vos disponibilités. Un protocole s’étend sur plusieurs semaines et il ne propose que peu de marge de liberté.

 

J’ai oublié de prendre le traitement.

J’ai oublié de prendre le traitement.

De manière générale, il faut contacter le médecin-investigateur au plus tôt et noter la date à laquelle vous avez oublié de prendre le traitement.

 

  • L’oubli n’est que de quelques heures : il est midi est vous deviez prendre le traitement au petit déjeuner. Ce n’est souvent pas grave. Il faut prévenir le médecin-investigateur mais le plus souvent, il n’y aura pas de problème à prendre le traitement avec quelques heures de retard.

 

  • Vous vous rendez compte le lendemain que vous avez complètement oublié de prendre le traitement. Il faut prévenir le médecin-investigateur et noter la date de l’oubli. N’essayer pas de prendre le double de la dose. Un oubli d’une prise est en général sans conséquence, s’il est rare ou unique et il est toléré par le protocole.

 

  • Cela fait plusieurs jours que vous n’avez pas pris le traitement. Il faut prévenir le médecin-investigateur et noter la date à partir de laquelle vous n’avez plus pris le traitement. La plupart du temps, un oubli de plus de trois jours entrainera la fin de votre participation à l’étude. Vous devez reprendre contact avec le médecin-investigateur pour qu’il évalue avec vous les risques qu’entraine l’arrêt de votre traitement.

Je dois être hospitalisé.

Je dois être hospitalisé.

 

Soit l’hospitalisation était prévue avant le protocole.

Le médecin investigateur avait vérifié avec vous, avant de vous proposer de participer, qu’il ne pouvait pas y avoir d’interférence entre cette hospitalisation programmée et le médicament de l’étude. Dans ce cas, il n’y a aucun problème.

 

Soit une hospitalisation ou un séjour aux urgences survient de manière inopinée durant le protocole.

Dans ce cas, et quelle que soit la raison de l’hospitalisation ou du passage aux urgences, le médecin investigateur doit être prévenu par tous les moyens, le plus rapidement possible.

Il aura besoin de contacter le médecin qui s’occupe de vous à l’hôpital et il aura besoin du protocole d’examen des urgences, de la lettre de sortie de l’hospitalisation, des dates précise d’entrée et de sortie de l’hôpital , des traitements reçus, du diagnostic ayant motivé l’hospitalisation.

Je dois prendre un autre traitement …

Je dois prendre un autre traitement que celui que je prends pour l’étude.

Il faut rappeler au médecin qui veut vous prescrire un traitement que vous participer à une étude.
Si c’est votre médecin traitant, il aura habituellement été prévenu par le médecin-investigateur mais un autre médecin n’est pas forcement au courant.

 

Tous les médicaments ne sont pas autorisés lors d’une étude.

Vous disposez d’une carte qui vous a été remise lors de la signature du consentement éclairé et portant les références officielles de l’étude à laquelle vous participez ainsi que les coordonnées du médecin-investigateur. Montrez-la à votre médecin pour qu’il contacte le médecin investigateur qui verra avec lui si le traitement qu’il veut vous prescrire est autorisé par l’étude.

De manière générale, vous devez prévenir le médecin investigateur de tout les traitements que vous prenez pendant l’étude. Il aura besoin de savoir précisément leur nom, combien vous en avez pris, quand, combien de fois, pendant combien de temps et pourquoi.