Archives pour la catégorie La recherche clinique

Les phases de la recherche clinique

Les phases de la recherche clinique

 

Le progrès médical commence par une découverte aux potentialités intéressantes. C’est la phase de recherche fondamentale qui a exploré, parfois pendant des décennies, un point particulier de la biologie, de la clinique, etc.. Un jour, suffisamment de connaissances ont été accumulées par les chercheurs pour que l’on crée un nouvel appareil, une nouvelle technique, une nouvelle molécule.

Ensuite, il faut s’assurer que les espoirs mis dans cette nouveauté sont réels. C’est le rôle de la recherche clinique.

Le processus est divisé en plusieurs étapes que l’on appelle des « phases ». Chaque phase regroupe plusieurs essais cliniques dont la mission est de préciser les effets et les caractéristiques de la nouvelle molécule, ou de la nouvelle technique.

Pourquoi participer à un essai clinique ?

Pourquoi participer à un essai clinique ?

 

Avantages

  • Jouer un rôle actif dans sa propre thérapie.
  • Bénéficier de nouveaux traitements.
  • Être soignés par des experts, dans des centres de soins de pointe.
  • Contribuer à l’avancée des connaissance sur la maladie et sur le traitement.
  • Faire de sa maladie quelque chose d’utile et qui serve au progrès médical.

Inconvénients

  • Le traitement ne sera peut-être pas efficace.
  • Il peut y avoir des effets secondaires.
  • Le médecin ne pourra pas répondre à toutes vos questions.
  • Le protocole peut nécessiter plus de temps et d’attention que le traitement habituel.
  • Les consultations sont souvent plus fréquentes que lors d’une prise en charge habituelle.
  • Il peut y avoir une surveillance biologique ou clinique supérieure à la normale.

Qui peut participer à la recherche clinique ?

Qui peut participer à la recherche clinique ?

 

Tout patient peut participer.

Mais en fait, cela dépend de sa pathologie ou du traitement qu’il est amené à prendre. Un essai clinique est précisément défini dans un protocole et les critères permettant d’inclure un  patients sont extrêmement restrictifs.

Si votre médecin vous propose de participer à un essai, c’est que vous faites partie des rares patients qui peuvent aider à mieux faire connaitre leur pathologie ou leur traitement.

La participation  à un essai clinique, qui ne peut être qu’absolument volontaire, est utile à tous. Elle est d’abord utile à la personne qui y participe, en particulier quand les traitements disponibles pour sa propre maladie n’ont pas permis d’obtenir l’effet attendu ou ont été mal tolérés. En effet, la participation à un essai clinique peut permettre d’accéder à un nouveau traitement prometteur en avant-première et dans de bonnes conditions de sécurité. C’est aussi un acte solidaire et responsable, car les données obtenues grâce à votre participation peuvent être utiles à toute la communauté des patients souffrant de la même maladie que vous.

Où se déroule la recherche clinique ?

Où se déroule la recherche clinique ?

 

Il s’agit d’une activité fondamentale et centrale à la médecine. Elle a lieu partout, dans les hôpitaux, les centres universitaires et dans les cabinets médicaux.

Elle est menée par des médecins-investigateurs qui en plus de leur activité de soins, sont aussi des chercheurs-cliniciens. En effet, il est nécessaire qu’ils soient experts dans le traitement des pathologies mais aussi dans l’évaluation et la mesure des effets des procédures thérapeutiques.

Si votre médecin est l’un de ces chercheurs, il peut vous proposer de participer à un essai clinique. C’est ainsi que annuellement des milliers  d’essais cliniques sont menés dans le monde.

Si vous acceptez de participer, comme des dizaines de milliers d’autres personnes chaque année, l’essai aura lieu le plus souvent là où travaille votre médecin.

Qu’est-ce que c’est ?

La recherche clinique, qu’est-ce que c’est ?

 

Lorsque vous consultez votre médecin. Après que vous lui ayez décrit vos symptômes. Après qu’il vous ait examiné et interrogé. Lorsque vient le moment de la prescription, vous le voyez souvent ouvrir le dictionnaire qui est toujours posé sur son bureau ou consulter les bases de données présentes sur son ordinateur.

Il est en train de rechercher le médicament le plus approprié à votre pathologie, à vos antécédents médicaux, celui qui s’associera le mieux aux autres traitements que vous prenez peut-être. C’est pourquoi, chaque médicament est accompagné d’une notice de plusieurs pages, dans laquelle votre médecin peut lire les indications, les contre-indications, les conditions d’utilisation, de prescription, et encore d’autres informations importantes sur chacun d’eux. C’est aussi grâce à ces notices qu’il peut répondre à vos questions sur votre traitement.

La recherche clinique, c’est l’activité médicale qui a permis de découvrir, de collecter, de réunir toutes ces informations.

C’est une activité indispensable au progrès des soins car elle apporte la connaissance des moyens thérapeutiques. Elle concerne toutes les procédures médicales :

  • médicament
  • méthode diagnostique
  • technique chirurgicale
  • méthode thérapeutique
  • matériel médico-chirurgical

car, bien évidemment, avant de proposer de nouveaux soins ou une nouvelle procédure médicale ou chirurgicale, il faut s’assurer qu’ils sont efficaces, bien tolérés et connaitre parfaitement leurs conditions d’usage. Pour cela, les médecins, avec l’aide de patients qui ont volontairement accepté de participer, vont comparer les moyens thérapeutiques entre eux et mesurer leur efficacité.